ma-premiere-annee-en-micro-entreprise-le-bilan

Tu souhaites être accompagnée

dans la création de ton organisme de formation ?

Réserve ton appel d'audit business offert

👇 en remplissant le formulaire ci-dessous 👇

Après 2 ans de congé parental et de préparation de mon projet, le 1er octobre 2018, j’avais la grande joie de créer, enfin, ma micro-entreprise.

Aujourd’hui, cela fait un an que je suis en micro-entreprise, je te partage donc mon expérience de cette première année.

Le statut de micro-entreprise

Les avantages du statut de micro-entrepreneur

Je trouve que ce statut est parfait pour débuter son activité.

Les démarches administratives, que ce soit au niveau de la création ou de la gestion de l’entreprise sont extrêmement simples.

Côté comptabilité, il te suffit de suivre tes recettes dans un tableau.

Pour ma part, j’ai préféré utiliser un tableau supplémentaire où je suis l’évolution de mes recettes et mes dépenses.

Je te recommande vivement cette méthode car cela te permet de surveiller l’évolution de tes charges

et de te demander si le statut de la micro-entreprise est toujours adapté à ton activité.

L’autre avantage du statut, c’est que c’est celui qui revient le moins cher en termes de cotisations.

En effet, un micro-entrepreneur paie environ 23% de cotisations sociales liées à la protection maladie et au fond professionnel de formation.

C’est le plus bas taux parmis les différentes formes d’entreprise.

Ensuite, tu restes imposable à l’impôt sur le revenu, comme tout autre contribuable.

Enfin, ayant fait une rupture conventionnelle avec mon précédent employeur, je reste couverte par l’assurance chômage,

c’est à dire que, lorsque mon chiffre d’affaire est inférieur à un certain montant, je perçois des allocations chômage,

ce qui est vraiement une sécurité lorsque l’on se lance.

Les inconvénients du statut de micro-entrepreneur

Pour ma part, je vois 2 grands inconvénients au statut :

– La non déductibilité des charges

En effet, en micro-entreprise, toutes les charges que tu supportes sont non-déductibles.

Ces charges, ce sont notamment :

  • tes dépenses courantes (tes achats de matériel ou fourniture de bureau ton abonnement internet, ton abonnement téléphonique …)
  • tes investissements en formations
  • les dépenses que tu effectues pour recourir à des prestataires
  • le paiement de tes affiliés

Cette non-dédutibilité des charges implique que tu paies des cotisations sur ton chiffre d’affaire total,

autrement dit tu paies des cotisations et des impôts sur l’argent que tu as dépensé.

 – L’incohérence des plafonds

En 2018, les plafonds de la micro-entreprise ont été doublés, ainsi, depuis 2018, on peut rester micro-entrepreneur plus longtemps

(jusqu’à atteindre un plafond de 70 000€ pour les professions libérales et 170 000€ pour les commerçants).

Or, les plafond de TVA, quant à eux, sont restés les mêmes (soit 33 200€ pour les professions libérales et 82 800€ pour les commerçants).

Cette incohérence est gênante car en réalité, à partir du moment où un micro-entrepreneur atteint les plafond de TVA,

ce statut devient beaucoup moins avantageux car, s’il reverse effectivement la TVA à l’Etat,

il ne peut, en revanche, pas la récupérer sur ses propres achats.

Autrement dit, il vaut mieux quitter le statut de micro-entrepreneur dès l’atteinte du plafond de TVA.

– BONUS : La contrepartie aux faibles cotisations sociales.

Comme tu peux t’en douter, le revers de la médaille lorsque tu paies peu de cotisations,

c’est que tu as une protection sociale inférieure.

Ainsi, en micro-entreprise, tu commences à cotiser à la retraite à partir d’un certain plafond de chiffre d’affaire (plus d’infos ici). 

Compte tenu de l’évolution du système de retraite français,

je ne pense pas que ces conditions restrictives soient réellement un inconvénient.

A toi de réinvestir à bon escient l’argent que tu gagnes.

Mon évolution professionnelle

Pendant cette année, j’ai énormément évolué en me formant, d’ailleurs, en faisant mon « bilan comptable »

(ceci n’est pas une obligation légale en micro-entreprise),

je me suis aperçue que j’avais investi la moitié de mon chiffre d’affaire dans des accompagnements,

formations et outils pour développer mon business.

Voici comment j’ai réinvesti mon argent …

De la création de ma formation à la création de mon organisme de formation

Lorsque je me suis lancée en octobre 2018, j’ai commencé par la vente de ma formation de création de site internet

(que j’avais préparée pendant mon congé parental).

Ce premier objectif atteint, j’avais besoin de viser plus haut, de me challenger à nouveau …

J’ai alors commencé à me former sans forcément savoir où j’allais et aujourd’hui,

je me rends compte que la route que j’ai empruntée, m’a menée à bon port.

Tout a commencé en décembre 2018, lorsque je me suis formée avec Manon Smahi-Cuzin

pour devenir une professionnelle de l’accompagnement.

Puis, tout s’est enchaîné, ainsi, dès janvier 2019, je me formais avec Amel Rachem pour devenir formatrice indépendante,

et c’est ainsi, que quelques semaines plus tard, mon organisme de formation voyait le jour qu’il était  référencé au Datadock.

Enfin, plus récemment, j’ai obtenu ma certification de consultante-formatrice en création et développement d’entreprise.

Ainsi, la création de mon organisme de formation, m’a permis de m’insérer dans une démarche qualité et surtout, d’amélioration continue.

Aujourd’hui, grâce aux process mis en place, je suis en mesure d’offrir à mes clientes des services qui tendent vers toujours plus de qualité.

Du développement de compétences au développement d’état d’esprit

Cette année, j’ai également compris qu’au delà du développement de compétences, je devais aussi développer mon mindset.

Et c’est lorsque je me suis rendue compte que j’avais toute l’expertise dont j’avais besoin et que, malgré tout,

je restais bloquée, que j’ai décidé de m’attaquer à la reprogrammation de mon cerveau.

Mi-juin 2019, je décide de m’inscrire à la Tribu des Rebelles de ma Mindset Queen, Salima D’Antuono et là,

je découvre une nouvelle façon de travailler, d’évoluer et surtout, j’ai la confirmation que le secret de la réussite est dans le mindset.

Le mindset, c’est la clé pour partager au monde ton éventail de compétences.

Quelques jours plus tard, je rejoins le programme Fast & Furious de Salima D’Antuono,

un coaching intensif d’un mois qui me permet de faire un pas de géant dans mon business.

Ainsi, en un mois, je mets davantage d’actions efficaces en place que tout ce que j’avais pu faire

pendant les deux précédentes années de babypreneure

(je parle de mes 2 ans de congé parental au cours desquelles, j’ai commencé à construire mon business).

Travailler son mindset, c’est un effort de tous les jours.

Pour ma part, cela fait maitenant plusieurs mois que j’ai instauré une mindset routine et que,

chaque jour, je travaille mon mindset pour atteindre mes objectifs.

Bien sûr, à côté de cela, je reste accompagnée de ma Mindset Queen ainsi que des rebelles la tribu,

cela me permet de toujours m’entourer de personnes dans la même dynamique que moi,

de pouvoir partager mes joies, mes victoires mais aussi, mes moments de down et de recevoir du soutien pour me relever. 

Et après ?

Bref, tu l’auras compris, cette première année a été bien remplie.

Je pense avoir posé de solides fondations pour mon business.

Mes objectifs pour 2020 :

– utiliser ces bases pour développer mon business,

– développer un réseau local et commencer à dispenser des accompagnements en face à face

– obtenir la nouvelle certification QUALIOPI

– développer certaines compétences précises qui me permettront d’apporter davantage de valeurs à mes clientes.

Et toi, quel ton bilan de cette année ?

Quels sont tes objectifs pour 2020 ?

👉Dis-moi tout en commentaire.

* Cet article contient des liens affiliés, ce qui signifie que, si tu effectues un achat sur un site affilié, je percevrai une petite commission.

Tu souhaites être accompagnée

dans la création de ton organisme de formation ?

Réserve ton appel d'audit business offert

👇 en remplissant le formulaire ci-dessous 👇

Qui suis-je?

Je suis Myriam mAdamB,

⎪Formatrice-Consultante⎪

J'accompagne les web-entrepreures à vivre 

une expérience authentique dans leur business.

👩‍👦‍👦Maman  👩🏻‍💻Geek  💫Asperger

Pin It on Pinterest

Share This